Sensations d'automne (citations)

Pardonne à autrui pour te libérer du poids de la rancœur.


L'acceptation, n'est pas la fatalité, encore moins du fatalisme,

elle est l'expression de la croyance au destin.

Assieds toi au bord des rivières calmes, pour apprendre
de l'eau, à la fois, l'énergie, le mouvement, et la sérénité.


Les étoiles parlent: s’agit-il de science ou de poésie ?

Ils sont dans tous les cas un signe.

Chaque fois que l'on s'assoit à côté d'un homme qui a du vécu,
On apprend rien que par son silence
Mais la jeunesse se vit par soi-même, surtout lorsqu'elle concerne
l'âme.
L'âge devient un critère secondaire.

Connaître est à la disposition de tout Homme.

Seul le cœur qui rugit, peut remplacer le cœur qui vieillit.

Ne cours pas derrière les ombres, mais la lumière, il y’a besoin pour
cela, d’aller en quête des étincelles, et oublier les cendres.

Il y'a le livre de la jungle, et concernant la nature, on peut
ajouter le livre de la beauté.

Celui qui croit en quelque chose, revit. Celui qui croit en Dieu, renaît.

Ta première prison est ton corps, seule l’âme la délivre.

Beaucoup d’hommes se sont levés pour crier leur colère
Parce que beaucoup d’hommes sont tombés dans le silence.
La fraternité est là.

La nuit enchante le cœur
L’ardoise du ciel répond à l’écolier-Homme.

Ecoute le langage des étoiles, et tu parleras le langage du cœur. 

Les saisons sont des cycles, mais ils sont aussi des signes.

L’édifice de la pensée se construit par la quête du savoir.

Les mots sont les pirogues de la parole poétique.

Quand un poète décrit la mer, il écoute, car c'est la mer qui dicte.

Mohamed Ben Ouirane ©


  • Share: