O Terre ! (poésie)

By Mohamed Ben Ouirane - juin 26, 2021


"O Terre !

Je ne suis qu'un automne de papier
Un rouleau d'espoir
Ou bien le silence emporté 
Par une mémoire morte
Pourtant, je me souviens de l'adieu
De l'innocence de tes oliviers et le vent de tes mers...
Je n'oublie pas tes saisons
Ton ventre bronzé 
Tes montagnes sèches
Où les moutons 
Ne sont que de maigres illusions 
Déformées par la chaleur...
O Terre! derrière tes vagues dépassées
C'est la lune qui dort dans ma rétine
Peut-être qu'un jour, 
Je sortirai de la nuit jusqu'à toi
Comme l'instant étonné de n'être que lui-même
Je m'inventerais un autre présent
Ce sont tes palmiers
Qui poussent sur mon épiderme !
Terre ! ta plage est sur ma peau !
Paupière, sable, sang...
Terre ! je te vois dans l'espace de mes pieds
Même quand mes pas regardent ailleurs...

O Terre ! quand je ferme les yeux
Je te vois encore.."

Mohamed Ben Ouirane (Extrait de "A dos l'essence") 
Texte lu à l'Unesco (Paris) (2002)

  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires