L'extinction des communautés (islam/société)

By Mohamed Ben Ouirane - juin 14, 2021


Favoriser le "communautarisme" 

Le macronisme favorise le communautarisme, c'est un mot qu'il ne veut plus utiliser puisqu'il l'applique lui-même, séparatisme: c'est pour dire que ceux qui ne sont pas de son côté sont contre lui et "séparent" tuant ainsi toute forme d'égalité démocratique.

Ainsi est diluée (dans l'esprit collectif) l'idée qu'il y'a les "français" d'un côté et les "autres" de l'autre (selon son schéma à lui)

Comme si pour obtenir la "paix des braves", il fallait que les "communautés" s'éteignent et restent séparées de la communauté nationale.

S'il y'a communauté nationale, elle devrait accueillir toutes les "communautés" sans que celle-ci ne soient invitées à "s'éteindre" (c'est à dire à perdre leur culture, us et coutumes)

Pour Macron il y'a "deux islam": (ce qu'on appelle -en ethnologie - une "fabrication mentale")

- l'islam (français) (ou de France): où les croyants seraient absents du débat politique mais pratiqueraient leur religion sans jamais rien dire (et mettant de côté les principes et mode vestimentaire) 

- l'islam "politique": où les croyants qui sont amenés à donner une autre opinion politique que la sienne seraient invités à retourner (dans les pays d'origine) toute association musulmanne qui donne son opinion politique fait partie de l'islam "politique" (dans son esprit: les pays comme la Tunisie, le Quatar, l'Arabie Saoudite, la Palestine, etc) 

N'est ce pas là une politique "séparatiste" au sein même de notre communauté de foi ? Parce que des croyants absents du champs politique, ce sont des droits en moins, des libertés réduites, un traitement inégalitaire dans l'accès des richesses du pays. (Tout les musulmans n'ont pas le salaire, le génie, la célébrité d'un Benzema..) C'est (aussi) ne pas assurer ses devoirs en tant que "citoyen" en proposant des politiques en notre faveur.

S'intégrer n'est pas se dissoudre dans une "communauté nationale", c'est vivre à l'intérieur d'elle avec ses principes de vie (en toute liberté)

En vérité, il n'y a qu'un islam et nous n'avons pas à choisir (En Europe) un "islam" imaginaire qui  les arrangent et un autre qui serait trop dur pour être accepté

La macronie hors des frontières 

La macronie s'exporte. Les exemples sont nombreux. Elle passe par l'ingérence politique. Celle-ci ne se décrète pas officiellement, elle s'exécute à travers des évènements.  L'ingérence politique n'est pas une finalité: elle a un but idéologique. Une explosion à Beyrouth, et voici qu'un porte-avion est envoyé...avec des blindés à l'intérieur pour "protéger" la ville pour un "temps indéterminé". Des attaques de villages au Mali il y'a une dizaine d'année...sont envoyés 5000 hommes "au Sahel" pour "aider". Comme si cinq grands pays africains (85 millions d'habitants) n'étaient pas capables de réunir 5000 hommes sur un désert qu'ils connaissent mieux que quiconque. L'ingérence est aussi militaire. Les enjeux sont politiques et économiques. 

MB 

  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires