Gentillesse/générosité – selon la lecture coranique

By Mohamed Ben Ouirane - juin 13, 2021

 

A l'origine, la gentillesse provient -dans le terme- de la bourgeoisie sur le plan historique, les bourgeois étaient les « gentils » ceux qui avaient une certaine attitude et se distinguaient des autres par leur bonne manière ; et puis ça s'est répandu pour toutes les classes sociales.
Avec le temps, ce qui était une qualité est devenue une « faiblesse ». On dit : « trop  gentil », « ne soit pas gentil », « tu récolteras rien en retour » etc.
A nouveau, « la gentillesse » est (re)devenue « à la mode » « merci, c'est gentil » etc.
Selon la Tradition, le terme n'existe pas en soi, en vérité, la gentillesse, c'est la « générosité », « soyez « généreux » etc. Si la gentillesse est une faiblesse, la générosité ne l'est pas. 

« Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants » (S9v128)

On peut citer la compatissance, la sollicitude, la miséricorde comme vertus tirées du caractère prophétique.
On peut aussi citer la « bonté » comme caractère de qualité tant nécessaire dans nos sociétés.
(En arabe : généreux : 
kârimbienveillant : raoûf, miséricordieux: rahîm) 

Certains peuvent voir chez vous de la gentillesse subie, alors qu'en réalité ce n'est que de la générosité accordée (consciemment) 

Continuez à être "généreux" et cessez d'être "gentils"

MB

  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires