La littérature, métier des explorateurs de la vie. (Fr)

By Mohamed Ben Ouirane - septembre 18, 2020

La littérature n'a pas de fonction...mais elle a un rôle. Elle stimule l'intellect, elle peint le merveilleux ou dessine le tragique, elle peut être un exutoire . La littérature éveille l'esprit au monde. Son rôle, à mon sens, consiste à l'instruction, l'éducation, inspirer des chemins. 

Apporter un rayon, un coin éclairé à la vie. 

La littérature doit et devrait faire émerger les idéaux des entrailles d'une civilisation. On le voit, son apport peut être considérable, d'où l'importance du nombre de personnes qui lisent...et ce nombre est trop peu. (Lire de temps en temps...)

La littérature n'est pas la culture, on peut se passer -ponctuellement- de la culture mais on ne peut se passer du verbe.

La littérature doit témoigner, tout en démontrant son propre témoignage. C'est sans doute ce qu'il y'a de plus difficile dans le cheminement: non pas l'écriture elle-même mais la pensée de son auteur qui témoigne.

Lorsqu'on parle de "témoignage", on insiste sur la "conviction du voir", le témoin est celui qui assiste à une scène de l'existence. 

Il ne s'agit pas de "propagande". Témoigner, c'est être le journaliste d'un instant, celui qui mérite d'être "questionné" par une conscience collective. Un "livre" écrit ne sert qu'à cela en fin de compte.

Apporter de l'éveil est -selon moi- le rôle de la littérature d'aujourd'hui, au delà du chant de vie d'un individu, elle est un témoignage d'espoir. 

Notes (extraits) - "fonctions et non-fonction de la littérature". (2017)

MB
















  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires