De la culture au langage (Au sein de la umma)

By Mohamed Ben Ouirane - décembre 24, 2019


C’est lorsque sont identifiés (en termes d'éléments) ce qui est culturel en l’Autre, qu’il est plus aisé de parler. Ce qui sépare est plus souvent lié à la culture. 
En fin de compte, c’est l’Humain, qui est le dénominateur commun. 

La culture, ainsi devient un « langage » en soit. 

Si le langage est « culture », la seule langue au demeurant est celle de l'Humain.  

Cette dernière ne se quantifie pas et se situe de manière transversale à toutes les cultures, qu’elles soient d’Orient et d’Occident. Cette dimension de « l’âme » n’apparait pas dans les "calculs", pourtant elle définit largement l’Homme, autant dans son rapport au monde, que dans son identité première. En réalité, la culture, est un élément fondamental. Elle construit la mentalité. Elle façonne l'éducation. Elle génère de l'imaginaire. Elle est un pilier de l'éducation. 

Comprendre la culture de l'autre, c'est entendre son langage, c'est à dire le dit et le non-dit, l'explicite mais aussi l'implicite.

L'essentiel d'une culture se trouve dans le non-dit. Le non-dit, est l'expression du silence, qui parle parfois plus que les mots. Son écho est fort, et surpasse mille commentaires.

Un geste ou signe peut signifier une chose ou ne rien signifier dans une culture et vouloir dire quelque chose de "déplacé" dans une autre culture. L'art d'aborder les cultures permet le mieux vivre avec l'autre. Il vaut mieux le faire respectueusement, sans jugement, et avec curiosité. Parler alors devient (en plus) un plaisir. 

MB.

  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires