Comment reconnaitre une secte ou approche sectaire ? - Education de soi

By Mohamed Ben Ouirane - août 16, 2019

Tolérence et ouverture à l'autre (Education de soi)

Parce que lorsqu’on chemine, ou que l’on est en quête, on rencontre beaucoup de personnes, et on fréquente bon nombre d’endroits. Cependant, beaucoup d’endroits recèlent des pièges autant pour le cœur que pour l’esprit. En pensant suivre l’islam, on suit une vision réductrice, fausse ou falsifiée, de l’islam. Pour cela, il y’a des signes extérieurs manifestes qui peuvent nous faire penser que nous sommes face soit à une approche sectaire (vision réductrice ou falsifiée de l'islam) ou a une secte (vision falsifiée de l'islam)

§ Des références restreintes 
D’abord, lorsqu’on vous demande de ne lire -que- certaines sources, certains textes de manière exclusive, c’est que souvent on souhaite vous donner une seule vision des choses ou une seule thématique. Généralement, le croyant doit pouvoir librement prendre connaissances des sources, des textes et des auteurs à sa guise, en religion, comme pour les livres « profanes ». L’intelligence critique fait partie du cheminement du croyant, éliminer les «objets » de comparaison relève d’un dogmatisme. Si on donne un seul livre, d’un seul « savant », que vous connaissez peu, cela doit vous alerter. (même les écoles juridiques - Malikites, hanbalites, shafiites, hanafites - moins connues (ibadites) ont différentes sources!)

§ L'isolement progressif
Ensuite, le rapport à la famille. Lorsque l’on vous éloigne des vôtres, est un signe manifeste aussi d’embrigadement. Si vous n’êtes plus capables de voir votre femme, de l’écouter, ou votre oncle, ou votre cousin, vos parents, alors, cela signifie qu’il y’a un petit danger. Dans la religion, le rapport à la famille est sacré. Il est difficile de s'entendre avec tout le monde, mais rompre avec les liens familiaux, quelque soit son choix religieux, est un signe que vous êtes soit dans secte ou dans une approche sectaire de la religion; puisqu’une bonne compréhension de la religion intègre la famille, l’environnement des proches. (Même lorsque les parents ne sont pas musulmans, ils ne doivent pas être écartés) 
Enfin, un élément central, c’est le vocabulaire, l’opposition systématique, ou bien le légal sans discussion.

Quelles sont les 3 clés alors?:

§ Apprendre et savoir
L'un des premiers verset fut "Iqra", "Lis", c'est l'appel au Savoir. Ce n'est pas pour rien qu'il s'agit du premier verset révélé. Aussi, "va chercher le savoir jusqu'en Chine". Lire beaucoup de livres sur l'islam de différents savants de différentes époques est essentiel. S'intéresser aux arts, au théatre, à la culture, etc, sont des moyens de s'accomplir devant Dieu. 

§ La tolérence des siens
La tolérance vis-à-vis des écoles juridiques, des pensées, des tendances de l’islam, qui est divers, est une « miséricorde », car "tout croyant est tolérant vis-à-vis de son frère, ne le brutalise pas, ne le condamne pas, ne l’exclut pas" (Récit prophétique)

§ Rechercher l'unité
Abû Horayra rapporte ces propos du Prophète (Pbsl):
"Méfiez-vous des préjugés car rien n'est plus trompeur. Ne vous espionnez pas, ne rivalisez pas entre vous, ne vous enviez pas, ne vous détestez pas, ne vous ignorez pas.Soyez des serviteurs de Dieu fraternels, ainsi que Dieu vous l'a ordonné. Le musulman est le frère du musulman. Il ne l'opprime pas, il ne le prive pas de son soutien, il ne le méprise pas. C'est là que réside la crainte pieuse!" répéta—t-il deux fois. 

Un groupe avec lequel on avance dans sa quête religieuse, est un groupe dans lequel, on est libre, et duquel, on peut sortir, avec liberté, aisément 

Dans la plupart des cas, on a affaire d'avantage à une "approche sectaire" de la religion qu'à des sectes proprement dites.

Il s'agit ici de donner les outils au croyant pour retrouver un équilibre. La communauté doit rester uni et malgré les divergences, nous restons chacun et tous musulmans.

PS:
Il y'a trois niveaux (à établir) et qu'il ne faut  (surtout) pas confondre:

* Le premier, c'est l'islam. « Suivez ce que Dieu a révélé » (Coran, 2, 170). Pure et parfait (Celui que l'on cherche et vise) 
* Le second (que l'on pense souvent être "l'islam"), c'est "le communément correct" (On y trouve des éléments liés au mental, aux cultures, aux psychologies) - dimension collective
* Le troisième, c'est l'interprétation personnelle - individuelle.

Mbo.

  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires