Art: quelques fondamentaux

By Mohamed Ben Ouirane - août 15, 2019


L'Art est perçu comme un langage étranger autant qu'étrange. Pourtant, les musulmans de l'époque ont excellé dans l'art, après la Révélation, et non avant. (La période à partir du Xe siècle en témoigne). Cela signifie que l'islam a plus qu'"éveillé" mais "projeté" en l'Homme, un esprit artistique, afin de magnifier le divin. L'art doit être pris comme une éducation au départ, et chemin faisant, quasi comme une forme d'"initiation"

Si l'Art est perçu comme un "éloignement" par rapport à l'habitus islamique; il ne correspond pas à l'histoire islamique. La poésie exprimée dans le cadre de la foi, est peut être la seule chose, à mon sens, qui peut "rivaliser avec le silence". En ce sens, il devient "une adoration" (un texte rappelle que "le silence est adoration")

L'Art, n'est plus un éloignement (des sources), mais devient au contraire, un rapprochement, la production devient in fine "oeuvre de beauté", "réceptacle du beau".

L'Art adopté par les nouvelles générations ? Parfaitement. Cependant, s'initier est le premier pas. D'abord en prenant la mesure de ce qu'il signifie. Etre "conscient" de l'apport artistique au delà du sens. Son apport sur le plan personnel (spirituel) et son apport sur le plan sociétal. Puis, en le portant dans le réel par la pratique. 
Cela signifie que chacun peut apporter sa contribution selon ses qualités, et chacune d'elle a de la valeur. (Beaucoup d'activités humaines peuvent être ainsi élevées au rang d'art...)

En fait l'art n'existe pas en soi, c'est un regard esthétique sur le monde, et ce regard, il est applicable aussi longtemps qu'on en a conscience
-

  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires