Skip to main content

Un Pamphlet pour l'Art, le Sens et l'Histoire


Pour une pédagogie de la perception artistique


"L’art (architecture, peinture, poésie, calligraphie, mosaïques) n'est-il pas un excellent moyen de voir les choses "autrement" ? Sortir des espaces courants des actes de consommation pour penser "autrement". La visite d'une exposition artistique permet en effet de s’évader un moment, et de briser ainsi les habitudes intellectuelles pour faire usage de ses sens. Rentrer dans une œuvre artistique au présent, c’est voyager aussi dans l’histoire et les cultures. Une simple "poterie" (du 17e s. par exemple) nous remémore toute l’ingéniosité des hommes de l’époque. Cela nous ramène aussi à notre condition humaine: la production du beau, du travail raffiné sur les lignes formelles et les couleurs appartient bel et bien à toutes les époques. Comment s’en inspirer ?. Le "Beau" est-il condamner à appartenir au passé, ou peut-on à la lumière de ce passé, imaginer le beau, selon l’esthétisme de notre époque ? Si l'art évolue,  le souffle qui l’anime quant à lui semble intemporel.

Au-delà de cet aspect "esthétique", cela nous donne aussi des indicateurs sur l’environnement "sociologique" d’un peuple ainsi que sur toute une période et civilisation donnée. Les objets artistiques portent une mémoire. Ils nous parlent au présent. Il interpelle notre vision sur le monde et notre perception de la vie. 

Le patrimoine laissé par tant de civilisations en termes de peintures, de dessins, d’architecture, est impressionnant. Il ne demande qu'à consacrer à celui-ici un peu de temps pour l’explorer.

Dans quel but à vrai dire ? Clairement, pour se requestionner sur l'ensemble des dimensions de l’Homme, de ses facultés, notamment celle d’imaginer les objets du quotidiens, en leur rajoutant autre chose que l’aspect stricto-pratique et utilitaire auxquels ils sont toujours réduits."

Texte de Mohamed Ben Ouirane

Popular posts from this blog

L'art poétique est-il inutile en ce monde ?

Est-ce qu'il y'a encore de la "place" pour la poésie aujourd'hui ? On souhaite laisser croire que la poésie dans une période "incertaine" est une activité inutile ? Alors on peut répondre "non" comme pour ne pas montrer qu'on est offusqué..."absolument pas"! je pourrais le crier !
En fait, elle est inutile dans le sens où elle ne prétend pas apporter une certaine "utilité" dans un monde déjà bien encombré techniquement..la poésie est là non pas pour être "utile" mais pour "libérer".
Libérer" l'imagination.
Libérer les rêves.
Libérer les émotions...parce que toute libération est le premier chemin qui mène à la liberté!
Voilà un "but" de la poésie...ne pas chercher en avoir un absolument. L’obsession du but n'est pas dans la nature poétique. Il ne s'agit pas non plus de prôner une "désobéissance sociale" mais d'essayer de vivre en étant porté par elle.
Les soci…

Lola, la candide...

Aujourd'hui, Lola vient d'avoir 16 ans, mais elle veux déjà en avoir plus. "Plus" de "plus". Plus de mieux. Sans attendre. 

Si Lola pouvait avoir son diplôme, sa voiture, un vrai "boulot", en même temps, elle aurait dit oui et ce tout de suite. Or, pour le diplôme, il faut le temps des études, pour la voiture, le permis est nécessaire... le vrai boulot quant à lui nécessite quelques faux boulots...parce que dans la vie on n'obtient pas toujours ce que l'on aime sans passer par ce que l'on déteste. Sans qu'on le lui dise pourquoi, Lola est de fait toujours triste....

Lola vient d'avoir 18, ou 20 ans, mais elle vit, sans avoir les "outils" pour comprendre, dans la société déjà comme une jeune femme de 30! Elle connait déjà toutes les histoires de mariage et de divorce...Aussi, elle vient de sortir d'une cure de dépendance à l'alcool après avoir été en même temps prise en charge par les services sociaux pour toxico…

Le harcèlement moral n'est pas moral...(société)

J'ai rencontré beaucoup de gens dans ce genre de situation au cours de ma vie "d'observateur" de la société et peut-être, en connaissez-vous vous aussi, au fil de plusieurs détails analysés, il m'a parût opportun de l'aborder avec le plus d'attention
Au sein même de notre "tribu", le harcèlement moral existe et prends de l’ampleur (je ne parle pas du fait d'"insister" qui peut être acceptable mais de "pression morale") dans certaines familles dans les cercles larges fraternels et amicaux. Il faut pourvoir reconnaître cette dérive, la nommer, et ainsi mettre la limite. Le harcèlement moral n'est pas moral.

Le harcèlement moral n'est pas conforme à la religion
D’abord, notre religion interdit toute pression morale sur quiconque. Le Saint-Coran invite à la méditation, à l’action. Il interdit la violence sous toutes ses formes. Le Prophète (Pbsl) était inspiré pour répandre la paix à travers la Révélation. 
On ne peut …