La quête du bonheur en islam

By Mohamed Ben Ouirane - mai 23, 2018



Si vous voulez trouver le bonheur, commencez par le chercher en dehors de l’aspect matériel et financier. Car le bonheur est à côté de cela ! Pourquoi cela ? 

Si vous considérez l’aspect matériel comme primordial, alors vos joies seront courtes car elles dépendront de votre situation. Or la joie (ponctuelle) n’est pas le bonheur. 

Cependant, si vous chercher le bonheur « ailleurs », vous allez découvrir une multitude de pistes, plus grandes, plus vastes, autour de vous, et en vous, pour aller vers celui-ci.

Notre communauté de foi a toutes les ressources pour comprendre cette vérité, puisqu'il s’agit d’une vérité coranique: « Ce qui est auprès de vous, part, ce qui est auprès de Dieu demeure ». Ce verset peut être compris en ces termes : ce qui est auprès de nous, c’est la matière, ce qui est auprès de Dieu, est de l’ordre de l’esprit.

Notre communauté de foi, retrouvera son rayonnement plus fort encore, lorsqu'elle s’attachera à un bonheur spirituel qui prend source dans les racines de l’impalpable : comme la fraternité, la solidarité, l’amour. Mais aussi, la sincérité, la patience, et la justice. Tout cela constitue des valeurs immuables qui sont des références de base.

Il s’agit clairement d’un détachement du cœur, à la philosophie matérialiste. Le capitalisme, l’ultra-libéralisme, l’homo-economicus, dénué de toute modération, sont des systèmes déguisés et dérivés de la philosophie matérialiste. Nous avons à faire à une forme moderne, mais non moins réelle, qui place l’individu au centre de tout au lieu de placer  l’ordre divin au centre de toute chose.

Se libérer, libérer son cœur de ses attachements superficiels, est une condition pour le croyant d’entrer dans la paix de l’Islam, c’est-à-dire la remise de soi confiante en Dieu, une paix, source de sérénité pour soi, et à la fois, source de rayonnement dans la société.

MB.

  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires