Skip to main content

"A propos de l'homme nouveau" /Sociologie


"Comment vivre ses "multiples" cultures ?

La Théorie de l’”homme nouveau” est présente dans un certain nombres de traditions et philosophies. On peut au fil du temps à chaque fois lui apporter une redéfinition à l’aune d’un monde qui aujourd'hui a bien évolué sur tous les plans, économique, sociologique, mais aussi au niveau du mode de pensée.

Qu’est-ce qu’être “multiple” dans la configuration de notre époque ? Avec les voyages, nous sommes passés d’un mode sédentaire à un mode plus nomade. Cela remet au centre la question de l’identité première: où allons nous à l'échelle de l'Humanité ? A ce moment là, la question des racines, de la mémoire, de la patrie, deviennent primordiales. 

L'autre comme un potentiel enrichissement de soi


Ce regard permet aussi de s’enrichir par l’esprit de découverte, de rencontres avec d’autres cultures, d’autres points de vues, d’autres visions des choses. Ce "mouvement" permet ainsi de remuer ses idées, et d’évoluer sur le plan intellectuel, spirituel,  et psychologique. A la lumière de ses racines. L’identité évolue dans la sérénité. L’Autre n’est plus un danger potentiel, il devient une richesse sous-jacente. Le voyage devient plaisir. Il permet de s'élever sur le plan humain et intérieur.

L’identité “multiple” que nous construisons nous permet de connaître plusieurs langues, plusieurs gastronomies, plusieurs modes de vies. Il requiert de se retrouver d’abord avec soi même, d’aimer les siens, d’être fier de son Passé, d’être en harmonie avec les patries premières.

L'Homme de demain devra être capable d'être un "homme nouveau", c'est à dire un homme qui s'adapte, sans pour autant être coupé de sa mémoire individuelle et collective."

Extraits de textes - Par l'auteur

Popular posts from this blog

L'art poétique est-il inutile en ce monde ?

Est-ce qu'il y'a encore de la "place" pour la poésie aujourd'hui ? On souhaite laisser croire que la poésie dans une période "incertaine" est une activité inutile ? Alors on peut répondre "non" comme pour ne pas montrer qu'on est offusqué..."absolument pas"! je pourrais le crier !
En fait, elle est inutile dans le sens où elle ne prétend pas apporter une certaine "utilité" dans un monde déjà bien encombré techniquement..la poésie est là non pas pour être "utile" mais pour "libérer".
Libérer" l'imagination.
Libérer les rêves.
Libérer les émotions...parce que toute libération est le premier chemin qui mène à la liberté!
Voilà un "but" de la poésie...ne pas chercher en avoir un absolument. L’obsession du but n'est pas dans la nature poétique. Il ne s'agit pas non plus de prôner une "désobéissance sociale" mais d'essayer de vivre en étant porté par elle.
Les soci…

Lola, la candide...

Aujourd'hui, Lola vient d'avoir 16 ans, mais elle veux déjà en avoir plus. "Plus" de "plus". Plus de mieux. Sans attendre. 

Si Lola pouvait avoir son diplôme, sa voiture, un vrai "boulot", en même temps, elle aurait dit oui et ce tout de suite. Or, pour le diplôme, il faut le temps des études, pour la voiture, le permis est nécessaire... le vrai boulot quant à lui nécessite quelques faux boulots...parce que dans la vie on n'obtient pas toujours ce que l'on aime sans passer par ce que l'on déteste. Sans qu'on le lui dise pourquoi, Lola est de fait toujours triste....

Lola vient d'avoir 18, ou 20 ans, mais elle vit, sans avoir les "outils" pour comprendre, dans la société déjà comme une jeune femme de 30! Elle connait déjà toutes les histoires de mariage et de divorce...Aussi, elle vient de sortir d'une cure de dépendance à l'alcool après avoir été en même temps prise en charge par les services sociaux pour toxico…

Le harcèlement moral n'est pas moral...(société)

J'ai rencontré beaucoup de gens dans ce genre de situation au cours de ma vie "d'observateur" de la société et peut-être, en connaissez-vous vous aussi, au fil de plusieurs détails analysés, il m'a parût opportun de l'aborder avec le plus d'attention
Au sein même de notre "tribu", le harcèlement moral existe et prends de l’ampleur (je ne parle pas du fait d'"insister" qui peut être acceptable mais de "pression morale") dans certaines familles dans les cercles larges fraternels et amicaux. Il faut pourvoir reconnaître cette dérive, la nommer, et ainsi mettre la limite. Le harcèlement moral n'est pas moral.

Le harcèlement moral n'est pas conforme à la religion
D’abord, notre religion interdit toute pression morale sur quiconque. Le Saint-Coran invite à la méditation, à l’action. Il interdit la violence sous toutes ses formes. Le Prophète (Pbsl) était inspiré pour répandre la paix à travers la Révélation. 
On ne peut …