Le harcèlement moral n'est pas moral...(société)



J'ai rencontré beaucoup de gens dans ce genre de situation au cours de ma vie "d'observateur" de la société et peut-être, en connaissez-vous vous aussi, au fil de plusieurs détails analysés, il m'a parût opportun de l'aborder avec le plus d'attention

Au sein même de notre "tribu", le harcèlement moral existe et prends de l’ampleur (je ne parle pas du fait d'"insister" qui peut être acceptable mais de "pression morale") dans certaines familles dans les cercles larges fraternels et amicaux. Il faut pourvoir reconnaître cette dérive, la nommer, et ainsi mettre la limite. Le harcèlement moral n'est pas moral.

Le harcèlement moral n'est pas conforme à la religion

D’abord, notre religion interdit toute pression morale sur quiconque. Le Saint-Coran invite à la méditation, à l’action. Il interdit la violence sous toutes ses formes. Le Prophète (Pbsl) était inspiré pour répandre la paix à travers la Révélation. 

On ne peut donc se servir ou instrumentaliser la religion pour établir de quelconque formes de pressions ou violences sur autrui..

Gardez votre liberté...


Bien plus, à mon avi, c'est même le manque de connaissance religieuse, et spirituelle, qui pousse certains à abuser des autres, en leur infligeant, des pressions psychologiques,  morales ou physiques (dans une absence ou mauvaise compréhension des Textes sacrés)

Lorsqu'on ne vous laisse plus sélectionner votre chemin, que vous n’avez le plus le droit de choisir, vos goûts, vos couleurs, alors que vous êtes en phase avec votre croyance, c’est que l’on vous a fait entré dans une logique de pression et d’oppression!

Ne vous justifiez plus

Par ailleurs, dites vous que ceux sont qui abusent qui sont eux-même déséquilibrés...ne perdez donc pas trop de temps à vous expliquer ou justifier et ce une fois, que vous avez expliqué à l'autre, qu'il dépasse les limites. Le harcèlement moral n'est pas moral....

Comment réagir ?

Avant tout, il faut identifier cet état de persécution. Il y’a toujours mille façons de contrecarrer et sortir des conséquences de cette situation. 

Il faut "absolument" refuser ce type de relation "au plus tôt". Voici quelques astuces:

A-   S'éloigner géographiquement de son oppresseur. Qu’il ou qu’elle qu'il soit. En fait, Dieu seul est Juge. Ne cherchez pas à lutter contre celui qui vous opprime, qu’il soit conscient ou inconscient, qu’il vous "aime", ou qu’il ne vous "aime" pas. Blâmer l'autre, c'est se blâmer soi-même. Sachez que l'oppression ne vient pas toujours d’un inconnu, mais des gens qui vous sont proches. Essayez de les identifier et de les reconnaître tel quel et de rapprochez vous d’autres personnes qui vous estime, et pour qui vous avez aussi de l’estime, et où le respect constitue une part importante de votre relation.

B-   Porter un projet personnel et professionnel qui vous donne envie, un rêve que vous souhaitez concrétiser, un talent particulier que vous souhaitez faire éclore. Bref, changez d'air. Puisez dans vos qualités et n'oubliez pas que vous avez des ressources insoupçonnées. 

C- Soyez fier de vous-même sans être hautain ou orgueilleux. Le plus important, c'est de savoir qui vous êtes, personne d'autre ne peux juger ne serait-ce que vos actions mêmes.

Le harcèlement moral n'est donc pas moral...il faut ensuite apprendre à se protéger et instaurer un dialogue sinon essayez d'appliquer les trois points précités...pour plus de liberté !

Notes - Mbo - (2016)

Popular posts from this blog

L'art poétique est-il inutile en ce monde ?

Lola, la candide...