Skip to main content

Panorama succint de la perception du "Poète" à travers quelques cultures



Poète "romantique", "engagé", "partisan", etc..

Je ne sais pas si je suis poète...(malgré mes trois ou quatre recueils), Victor Hugo était poète, le nombre de vers qu’il a écrit est simplement inimaginable. Et à la fois..., un poème, un style, une inspiration, change tout, être "poète", c’est être capable d’un regard esthétique sur le monde. Ca ne fait pas de vous un héritier de Victor Hugo, mais chacun d’entre-nous peu, sans souci, adopter un regard « poétique » sur le monde...

Dans l’Histoire, il est intéressant de voir, comment, est perçu le poète d’une "culture à une autre".
Dans les pays anglo-saxons, le poète est vu comme un art à part entier, à lui seul. Il est considéré au même titre que le philosophe, le sociologue, peut-être même plus que l’économiste, un gentleman au service de la nation, de l'humain, de l'"universel"..pourquoi pas..!

(Il est "respecté", et lui ai donné un certain crédit sur ce qu’il peut rapporter comme idée. Il semble apporter alors un certain équilibre, à une société dominée par la culture du résultat, de la rigueur, et de la pensée ultra-libérale)

Le poète arabe est souvent perçu comme un rêveur, un révolutionnaire, ou un sentimental, correspondant au tempérament quelque peu "méditerranéen". Par ailleurs, il est décrit comme l’«Homme venu du désert », avec son aptitude à "communiquer" avec les esprits du Sahara, et entamer des vers sur l'oasis, entre les dunes, sous la lune, autour d'un bon thé vert...un cliché qui a le vent en poupe! Dans le monde arabe, on distingue la poésie pré-islamique (jahilia) qui fait l'apologie du vin entre-autre, et la poésie post-révélation, imprégnée de foi et d'idéaux "plus" en accord avec la croyance des hommes.

En Amérique Latine, le poète est une sorte de « chamane », qui  s’exprime à travers les mots.
Engagé, linguiste, académicien, il a été souvent à l’«école de la vie », proche donc des siens, c’est aussi un artiste dans l’âme où l’Humain est source d’interrogation constante.
Il existe des spécificités pour chaque culture, bien-entendu des dénominateurs communs existent, langage, inspiration, imaginaire...etc, etc, etc ?

Popular posts from this blog

L'art poétique est-il inutile en ce monde ?

Est-ce qu'il y'a encore de la "place" pour la poésie aujourd'hui ? On souhaite laisser croire que la poésie dans une période "incertaine" est une activité inutile ? Alors on peut répondre "non" comme pour ne pas montrer qu'on est offusqué..."absolument pas"! je pourrais le crier !
En fait, elle est inutile dans le sens où elle ne prétend pas apporter une certaine "utilité" dans un monde déjà bien encombré techniquement..la poésie est là non pas pour être "utile" mais pour "libérer".
Libérer" l'imagination.
Libérer les rêves.
Libérer les émotions...parce que toute libération est le premier chemin qui mène à la liberté!
Voilà un "but" de la poésie...ne pas chercher en avoir un absolument. L’obsession du but n'est pas dans la nature poétique. Il ne s'agit pas non plus de prôner une "désobéissance sociale" mais d'essayer de vivre en étant porté par elle.
Les soci…

Lola, la candide...

Aujourd'hui, Lola vient d'avoir 16 ans, mais elle veux déjà en avoir plus. "Plus" de "plus". Plus de mieux. Sans attendre. 

Si Lola pouvait avoir son diplôme, sa voiture, un vrai "boulot", en même temps, elle aurait dit oui et ce tout de suite. Or, pour le diplôme, il faut le temps des études, pour la voiture, le permis est nécessaire... le vrai boulot quant à lui nécessite quelques faux boulots...parce que dans la vie on n'obtient pas toujours ce que l'on aime sans passer par ce que l'on déteste. Sans qu'on le lui dise pourquoi, Lola est de fait toujours triste....

Lola vient d'avoir 18, ou 20 ans, mais elle vit, sans avoir les "outils" pour comprendre, dans la société déjà comme une jeune femme de 30! Elle connait déjà toutes les histoires de mariage et de divorce...Aussi, elle vient de sortir d'une cure de dépendance à l'alcool après avoir été en même temps prise en charge par les services sociaux pour toxico…

Le harcèlement moral n'est pas moral...(société)

J'ai rencontré beaucoup de gens dans ce genre de situation au cours de ma vie "d'observateur" de la société et peut-être, en connaissez-vous vous aussi, au fil de plusieurs détails analysés, il m'a parût opportun de l'aborder avec le plus d'attention
Au sein même de notre "tribu", le harcèlement moral existe et prends de l’ampleur (je ne parle pas du fait d'"insister" qui peut être acceptable mais de "pression morale") dans certaines familles dans les cercles larges fraternels et amicaux. Il faut pourvoir reconnaître cette dérive, la nommer, et ainsi mettre la limite. Le harcèlement moral n'est pas moral.

Le harcèlement moral n'est pas conforme à la religion
D’abord, notre religion interdit toute pression morale sur quiconque. Le Saint-Coran invite à la méditation, à l’action. Il interdit la violence sous toutes ses formes. Le Prophète (Pbsl) était inspiré pour répandre la paix à travers la Révélation. 
On ne peut …