Skip to main content

Dans le "jardin" du quotidien


"Porter la foi", dans le "jardin" du quotidien.

Lorsque nous vivons dans le quotidien d'une société aliénante, par ses contradictions, ses troubles, ses manquements, nous avons à riposter par une semence de bien. "Porter la foi", c'est un ensemble d'acte qui se tient au quotidien, dans les moindres détails. Qu'est ce que la foi ? "C'est ce qui s'enracine dans le cœur et qui se confirme par l'acte." Récit prophétique

Avons-nous certainement, le besoin et la nécessité de vivre à l'intérieur ce que nous croyons, pour ne pas être réduit à des êtres qui "dorment", "mangent", et "produisent". Ces dernières tâches sont faciles et naturelles pour tout Homme. Cependant, pour celui qui croit, il y'a besoin de réfléchir sur le sens de l'existence. "Et Il créa la vie et la mort pour voir parmi vous ceux qui sont meilleurs en œuvres". Coran.

"Porter la foi" dans l'islam, c'est naturellement s'engager en refusant ce qui nuit, et en portant haut, ce qui libère. "Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce sont eux qui réussiront". Coran                          

Notre civilisation musulmane tant qu'elle conservera ses attaches à cette foi en l'Unique sera telle un jardin, où l'humanité entière pourra y récolter les meilleurs fruits. Belle métaphore ?

Peut-être, mais certainement, et seulement si, le jardinier en chacun de nous continue de semer. A conditionner aussi de jouer son rôle, afin que ce "jardin" ne puisse se transformer en "jungle".
A condition enfin, d'aimer la terre, d'accéder à ses entrailles par le Savoir, afin d'y trouver les lieux les plus fertiles.

L'expression extraite du Coran "Khalifa fil ardh" (Lieutenant de Dieu sur terre). "Et quand ton Seigneur dit aux anges : "Je vais mettre sur la terre un khalîfa". Coran.

C'est donc le rôle (responsabilité) de l'Homme, qui est un "lieutenant" de Dieu sur terre.

Mohamed Ben Ouirane

 
 

Popular posts from this blog

Une place inutile ? /notes

Est-ce qu'il y'a encore de la "place" pour la poésie aujourd'hui ? On souhaite laisser croire que la poésie dans une période "incertaine" est une activité inutile ? Alors on peut répondre "non" comme pour ne pas montrer qu'on est offusqué..."absolument pas"! je pourrais le crier !
En fait, elle est inutile dans le sens où elle ne prétend pas apporter une certaine "utilité" dans un monde déjà bien encombré techniquement..la poésie est là non pas pour être "utile" mais pour "libérer".
Libérer" l'imagination.
Libérer les rêves.
Libérer les émotions...parce que toute libération est le premier chemin qui mène à la liberté!
Voilà un "but" de la poésie...ne pas chercher en avoir un absolument. L’obsession du but n'est pas dans la nature poétique. Il ne s'agit pas non plus de prôner une "désobéissance sociale" mais d'essayer de vivre en étant porté par elle.
Les soci…

Le harcèlement moral n'est pas moral...(société)

J'ai rencontré beaucoup de gens dans ce genre de situation au cours de ma vie "d'observateur" de la société et peut-être, en connaissez-vous vous aussi, au fil de plusieurs détails analysés, il m'a parût opportun de l'aborder avec le plus d'attention
Au sein même de notre "tribu", le harcèlement moral existe et prends de l’ampleur (je ne parle pas du fait d'"insister" qui peut être acceptable mais de "pression morale") dans certaines familles dans les cercles larges fraternels et amicaux. Il faut pourvoir reconnaître cette dérive, la nommer, et ainsi mettre la limite. Le harcèlement moral n'est pas moral.

Le harcèlement moral n'est pas conforme à la religion
D’abord, notre religion interdit toute pression morale sur quiconque. Le Saint-Coran invite à la méditation, à l’action. Il interdit la violence sous toutes ses formes. Le Prophète (Pbsl) était inspiré pour répandre la paix à travers la Révélation. 
On ne peut …

Lola, la candide...

Aujourd'hui, Lola vient d'avoir 16 ans, mais elle veux déjà en avoir plus. "Plus" de "plus". Plus de mieux. Sans attendre. 

Si Lola pouvait avoir son diplôme, sa voiture, un vrai "boulot", en même temps, elle aurait dit oui et ce tout de suite. Or, pour le diplôme, il faut le temps des études, pour la voiture, le permis est nécessaire... le vrai boulot quant à lui nécessite quelques faux boulots...parce que dans la vie on n'obtient pas toujours ce que l'on aime sans passer par ce que l'on déteste. Sans qu'on le lui dise pourquoi, Lola est de fait toujours triste....

Lola vient d'avoir 18, ou 20 ans, mais elle vit, sans avoir les "outils" pour comprendre, dans la société déjà comme une jeune femme de 30! Elle connait déjà toutes les histoires de mariage et de divorce...Aussi, elle vient de sortir d'une cure de dépendance à l'alcool après avoir été en même temps prise en charge par les services sociaux pour toxico…