L’appartenance « tribale »



Peut-on appartenir à plusieurs « tribus » en  même temps ? Quels en sont les bienfaits et les limites ?
-
Le retour aux « valeurs » essentielles, avec au cœur : la famille, et les « réseaux », constitue à mon sens un bienfait. « L’union fait la force » dit le vieil adage. La logique tribale est ancestrale. Depuis la nuit des temps, ce mode de fonctionnement social est ancestral pour les Hommes quelques soient leur lieux de vie et leur contrées.
-
Ce bienfait me parait indéniable dans une société contemporaine qui tend vers le modernisme et où les repères se dissolvent.
-
Dans ce cadre, Le défi consiste à conserver le « je » au sein de cette logique tribale, pour que l’individu trouve sa place et puisse éviter ainsi toute forme de communautarisme. Encore une fois, le concept de « communauté » aujourd’hui est un concept plus que salutaire, car il est un gage du "vivre -avec-l'autre", la mise en place de ressources communes, et une solidarité au quotidien.
-
Se positionner contre les communautés, est déconseillé....tant que l’on considère que les Hommes ont auront toujours besoin de se définir à partir d’une communauté. C’est le communautarisme, par excès qui n’est pas souhaitable. Celui-ci peut priver l’individu de ses rêves personnels, d’un cheminement propre, d’un accomplissement intime.... Vital donc est cet aspect de l’Homme, qui est à la fois « unité » d’un groupe social mais aussi « histoire personnelle ».

L’individualisme quant à lui consiste à supprimer toute forme de communauté et d’ériger la réussite « personnelle » comme un dogme absolu. Mais ce modèle constitue un frein lorsqu'il ne s'inscrit pas dans la quête d’un bonheur individuel.

Bien que la logique tribale fonctionne selon une hiérarchie, il s’agit d’une hiérarchie basé sur un équilibre lié à des contributions complémentaires, chacun ayant un rôle défini. Avec la suppression des frontières, l’heure d’internet, la « tribu » devient un système qui "dépasse" tout espace géographique.

Le défi futur consiste à se reconnaître dans de nouvelles formes de « tribus » ayant des points communs pour que chacun puisse y trouver place.

Est ce que je fais partie d'une « tribu » ? Si oui laquelle ? Est ce que j'appartiens à une ou plusieurs « tribus » à la fois ? Puis-je être fidèle à moi-même tout en étant fidèle au groupe auquel j’appartiens ?

Il faudrait se positionner à partir d'une seule "tribu de départ" pour ensuite "visiter" les autres...

(Extraits)

Articles les plus consultés