Skip to main content

"Réfugié poétique".!


Lecture lors de la rencontre "Caravane"
du 19 avril 2009. Caravane offre
un espace d'échange dans le cadre
du dialogue entre les civilisations.

"Réfugié poétique"

(...)
Nous cherchons tous une autre identité
Une deuxième vie non-vécue

Se nourrir de l’esprit
C’est répandre un bonheur sans limites
A l’intérieur de son soupir de Vivant

Se nourrir de l’humain
C’est marier la sagesse et la vertu
Dans la tradition des siècles

Il faut vivre avec les autres
Car personne ne s’enterre tout seul

Quel œil ouvrir ?
Jeûner, c’est partager spirituellement
La faim de l’autre
Quelques soient les déserts matériels
Qui nous séparent
La soif nous unis
Au plus profond des cordes
En attendant la disparition de l’astre

Croire est plus difficile
Que vivre
Parce que vivre n’a de sens
Qu’aux yeux de mon cœur
Qui croit
Pour mieux vivre

Le rêve est le monde des consciences
Idylliques :
Il faut douter
Toujours douter
Mais toujours
En dehors d’une seule certitude :

Que la fin est proche
Et que l’éloignement
Est la plus proche
Des douleurs…

Peu de mirages se réalisent
Mais les rêves engendrent
D’autres rêves
Qui se palpent
Avec la main poétique de la parole

Parfois
Pour réaliser ses rêves
Il faut se réveiller

Parfois
Il faut continuer de mourir

Tous les doigts ont dessiné dans le sable
Le destin d’un prénom

Aveuglés par l’instant
Nous avions oublié la vérité en route

Il n’y a plus de recommencement possible
Notre chemin le plus sûr
Est notre œuvre passée
La douleur mère
Qui a renforcé nos os
Des paroles lourdes
Qui ne contiennent pas de mots

J’ai décidé d’écrire
Pour me redécouvrir
Autrement que par l’image
Je suis devenu
La parole de ma mémoire
Lorsque la vie m’appelle
Je me rappelle toujours
Qu’il n’y a qu’un pas
Qui sépare
L’ombre de la lumière

Je me réfugie dans l’œil
De ma foi
Pour comprendre la tempête

Et là
Je retrouve
Mon vêtement de pluie.

Extrait du texte "Réfugié poétique".
Extrait du recueil "Au Sources".

Popular posts from this blog

L'art poétique est-il inutile en ce monde ?

Est-ce qu'il y'a encore de la "place" pour la poésie aujourd'hui ? On souhaite laisser croire que la poésie dans une période "incertaine" est une activité inutile ? Alors on peut répondre "non" comme pour ne pas montrer qu'on est offusqué..."absolument pas"! je pourrais le crier !
En fait, elle est inutile dans le sens où elle ne prétend pas apporter une certaine "utilité" dans un monde déjà bien encombré techniquement..la poésie est là non pas pour être "utile" mais pour "libérer".
Libérer" l'imagination.
Libérer les rêves.
Libérer les émotions...parce que toute libération est le premier chemin qui mène à la liberté!
Voilà un "but" de la poésie...ne pas chercher en avoir un absolument. L’obsession du but n'est pas dans la nature poétique. Il ne s'agit pas non plus de prôner une "désobéissance sociale" mais d'essayer de vivre en étant porté par elle.
Les soci…

Lola, la candide...

Aujourd'hui, Lola vient d'avoir 16 ans, mais elle veux déjà en avoir plus. "Plus" de "plus". Plus de mieux. Sans attendre. 

Si Lola pouvait avoir son diplôme, sa voiture, un vrai "boulot", en même temps, elle aurait dit oui et ce tout de suite. Or, pour le diplôme, il faut le temps des études, pour la voiture, le permis est nécessaire... le vrai boulot quant à lui nécessite quelques faux boulots...parce que dans la vie on n'obtient pas toujours ce que l'on aime sans passer par ce que l'on déteste. Sans qu'on le lui dise pourquoi, Lola est de fait toujours triste....

Lola vient d'avoir 18, ou 20 ans, mais elle vit, sans avoir les "outils" pour comprendre, dans la société déjà comme une jeune femme de 30! Elle connait déjà toutes les histoires de mariage et de divorce...Aussi, elle vient de sortir d'une cure de dépendance à l'alcool après avoir été en même temps prise en charge par les services sociaux pour toxico…

Le harcèlement moral n'est pas moral...(société)

J'ai rencontré beaucoup de gens dans ce genre de situation au cours de ma vie "d'observateur" de la société et peut-être, en connaissez-vous vous aussi, au fil de plusieurs détails analysés, il m'a parût opportun de l'aborder avec le plus d'attention
Au sein même de notre "tribu", le harcèlement moral existe et prends de l’ampleur (je ne parle pas du fait d'"insister" qui peut être acceptable mais de "pression morale") dans certaines familles dans les cercles larges fraternels et amicaux. Il faut pourvoir reconnaître cette dérive, la nommer, et ainsi mettre la limite. Le harcèlement moral n'est pas moral.

Le harcèlement moral n'est pas conforme à la religion
D’abord, notre religion interdit toute pression morale sur quiconque. Le Saint-Coran invite à la méditation, à l’action. Il interdit la violence sous toutes ses formes. Le Prophète (Pbsl) était inspiré pour répandre la paix à travers la Révélation. 
On ne peut …