Skip to main content

Hommage à Mahmoud Darwich.


S’envolent les colombes
S’envolent les colombes
S’envolent les colombes

Se posent les colombes
Prépare-moi la terre, que je me repose
Car je t’aime jusqu’à l’épuisement
Ton matin est un fruit offert aux chansons
Et ce soir est d’or
Nous nous appartenons lorsque l’ombre rejoint son ombre dans le marbre
Je ressemble à moi-même lorsque je me suspends
Au cou qui ne s’abandonne qu’aux étreintes des nuages
Tu es l’air se dénudant devant moi comme les larmes du raisin
L’origine de l’espèce des vagues quand elles s’agrippent au rivage
Et s’expatrient
Je t’aime, toi le commencement de mon âme, toi la fin

S’envolent les colombes
Se posent les colombes

Mon aimé et moi sommes deux voix en une seule lèvre
Moi, j’appartiens à mon aimé et mon aimé est à son étoile errante
Nous entrons dans le rêve mais il s’attarde pour se dérober à notre vue
Et quand mon aimé s’endort je me réveille pour protéger la rêve de ce qu’il voit
J’éloigne de lui les nuits qui ont passé avant notre rencontre
De mes propres mains je choisis nos jours
Comme il m’a choisi la rose de la table
Dors, ô mon aimé
Que la voix des murs monte à mes genoux
Dors, mon aimé
Que je descende en toi et sauve ton rêve d’une épine envieuse
Dors, mon aimé
Sur toi les tresses de ma chevelure. Sur toi la paix(...)
J’ai vu le pont
L’Andalousie de l’amour et du sixième sens
Sur une larme désespérée
Elle lui a remis son cœur
Et a dit : l’amour me coûte ce que je n’aime pas
Il me coûte mon amour
Puis la lune s’est endormie
Sur une bague qui se brisait
Et les colombes se sont envolées
L’obscurité s’est posée
Sur le pont et les amants

S’envolent les colombes
S’envolent les colombes.

Quelques ouvrages:
Ne t'excuse pas, Sindbad/Actes Sud ; Etat de siège, Sindbad/Actes Sud ; Murale, Actes Sud ; La Palestine comme métaphore, Sindbad/Actes Sud ; Palestine, mon pays : l'affaire du poème, Edition de Minuit ; Une mémoire pour l'oubli, Actes Sud ; Chronique de la tristesse ordinaire, suivi de Poèmes palestiniens, Cerf ; Plus rares sont les roses, Minuit.

Plus d'infos : http://www.laportedespoetes.com/Orient.htm

Popular posts from this blog

L'art poétique est-il inutile en ce monde ?

Est-ce qu'il y'a encore de la "place" pour la poésie aujourd'hui ? On souhaite laisser croire que la poésie dans une période "incertaine" est une activité inutile ? Alors on peut répondre "non" comme pour ne pas montrer qu'on est offusqué..."absolument pas"! je pourrais le crier !
En fait, elle est inutile dans le sens où elle ne prétend pas apporter une certaine "utilité" dans un monde déjà bien encombré techniquement..la poésie est là non pas pour être "utile" mais pour "libérer".
Libérer" l'imagination.
Libérer les rêves.
Libérer les émotions...parce que toute libération est le premier chemin qui mène à la liberté!
Voilà un "but" de la poésie...ne pas chercher en avoir un absolument. L’obsession du but n'est pas dans la nature poétique. Il ne s'agit pas non plus de prôner une "désobéissance sociale" mais d'essayer de vivre en étant porté par elle.
Les soci…

Lola, la candide...

Aujourd'hui, Lola vient d'avoir 16 ans, mais elle veux déjà en avoir plus. "Plus" de "plus". Plus de mieux. Sans attendre. 

Si Lola pouvait avoir son diplôme, sa voiture, un vrai "boulot", en même temps, elle aurait dit oui et ce tout de suite. Or, pour le diplôme, il faut le temps des études, pour la voiture, le permis est nécessaire... le vrai boulot quant à lui nécessite quelques faux boulots...parce que dans la vie on n'obtient pas toujours ce que l'on aime sans passer par ce que l'on déteste. Sans qu'on le lui dise pourquoi, Lola est de fait toujours triste....

Lola vient d'avoir 18, ou 20 ans, mais elle vit, sans avoir les "outils" pour comprendre, dans la société déjà comme une jeune femme de 30! Elle connait déjà toutes les histoires de mariage et de divorce...Aussi, elle vient de sortir d'une cure de dépendance à l'alcool après avoir été en même temps prise en charge par les services sociaux pour toxico…

Le harcèlement moral n'est pas moral...(société)

J'ai rencontré beaucoup de gens dans ce genre de situation au cours de ma vie "d'observateur" de la société et peut-être, en connaissez-vous vous aussi, au fil de plusieurs détails analysés, il m'a parût opportun de l'aborder avec le plus d'attention
Au sein même de notre "tribu", le harcèlement moral existe et prends de l’ampleur (je ne parle pas du fait d'"insister" qui peut être acceptable mais de "pression morale") dans certaines familles dans les cercles larges fraternels et amicaux. Il faut pourvoir reconnaître cette dérive, la nommer, et ainsi mettre la limite. Le harcèlement moral n'est pas moral.

Le harcèlement moral n'est pas conforme à la religion
D’abord, notre religion interdit toute pression morale sur quiconque. Le Saint-Coran invite à la méditation, à l’action. Il interdit la violence sous toutes ses formes. Le Prophète (Pbsl) était inspiré pour répandre la paix à travers la Révélation. 
On ne peut …