Skip to main content

Prix Tanger, inscription avant le 31 décembre!




Prix de Tanger pour la Création Poétique



Europe Culture(s) - Appels
06-11-2008



Afin de promouvoir la création artistique et de favoriser la communication culturelle, l’Association des Jeunes Créateurs de Tanger organise le 8ème concours de poésie, baptisé pour sa 8ème édition (Avril 2008) « Passerelles en vers », en hommage aux grands poètes arabes, SALAH ABDESSABOUR de l’Egypte et ABDELKRIM TABBAL du Maroc, ouvert aux jeunes créateurs de moins de 35 ans dans les langues suivantes : Arabe, Français, Anglais et Espagnol.
Le jury sera composé d’hommes de lettres et de professeurs universitaires qui veilleront à l’évaluation et à l’attribution des prix.
Prix du premier recueil : 5.000 DH (dans chacune des langues du concours)
Prix du premier poème : 2.500 DH (dans chacune des langues du concours)

Les conditions sont les suivantes :

  • Demande de participation (manuscrite) avec adresse, Tél., fax, Email, ….
    Copie (légalisée) de la carte d’identité
    Deux photos
    Deux copies du recueil présenté, dactylographié ou imprimé et dont la date d’édition – pour les recueils diffusés – ne dépassent pas 4 ans
    Trois copies des trois poèmes présentés au concours
    Une déclaration sur l’honneur qu’il n’a été décerné au candidat aucun prix littéraire pour le recueil ou le poème présenté.

L’Association recevra les demandes de participation jusqu’au 31 Décembre 2008.
Association des Jeunes Créateurs
B.P. 1099 90000 TANGERMaroc
E-mail: ajct_maroc@yahoo.fr

Popular posts from this blog

L'art poétique est-il inutile en ce monde ?

Est-ce qu'il y'a encore de la "place" pour la poésie aujourd'hui ? On souhaite laisser croire que la poésie dans une période "incertaine" est une activité inutile ? Alors on peut répondre "non" comme pour ne pas montrer qu'on est offusqué..."absolument pas"! je pourrais le crier !
En fait, elle est inutile dans le sens où elle ne prétend pas apporter une certaine "utilité" dans un monde déjà bien encombré techniquement..la poésie est là non pas pour être "utile" mais pour "libérer".
Libérer" l'imagination.
Libérer les rêves.
Libérer les émotions...parce que toute libération est le premier chemin qui mène à la liberté!
Voilà un "but" de la poésie...ne pas chercher en avoir un absolument. L’obsession du but n'est pas dans la nature poétique. Il ne s'agit pas non plus de prôner une "désobéissance sociale" mais d'essayer de vivre en étant porté par elle.
Les soci…

Lola, la candide...

Aujourd'hui, Lola vient d'avoir 16 ans, mais elle veux déjà en avoir plus. "Plus" de "plus". Plus de mieux. Sans attendre. 

Si Lola pouvait avoir son diplôme, sa voiture, un vrai "boulot", en même temps, elle aurait dit oui et ce tout de suite. Or, pour le diplôme, il faut le temps des études, pour la voiture, le permis est nécessaire... le vrai boulot quant à lui nécessite quelques faux boulots...parce que dans la vie on n'obtient pas toujours ce que l'on aime sans passer par ce que l'on déteste. Sans qu'on le lui dise pourquoi, Lola est de fait toujours triste....

Lola vient d'avoir 18, ou 20 ans, mais elle vit, sans avoir les "outils" pour comprendre, dans la société déjà comme une jeune femme de 30! Elle connait déjà toutes les histoires de mariage et de divorce...Aussi, elle vient de sortir d'une cure de dépendance à l'alcool après avoir été en même temps prise en charge par les services sociaux pour toxico…

Le harcèlement moral n'est pas moral...(société)

J'ai rencontré beaucoup de gens dans ce genre de situation au cours de ma vie "d'observateur" de la société et peut-être, en connaissez-vous vous aussi, au fil de plusieurs détails analysés, il m'a parût opportun de l'aborder avec le plus d'attention
Au sein même de notre "tribu", le harcèlement moral existe et prends de l’ampleur (je ne parle pas du fait d'"insister" qui peut être acceptable mais de "pression morale") dans certaines familles dans les cercles larges fraternels et amicaux. Il faut pourvoir reconnaître cette dérive, la nommer, et ainsi mettre la limite. Le harcèlement moral n'est pas moral.

Le harcèlement moral n'est pas conforme à la religion
D’abord, notre religion interdit toute pression morale sur quiconque. Le Saint-Coran invite à la méditation, à l’action. Il interdit la violence sous toutes ses formes. Le Prophète (Pbsl) était inspiré pour répandre la paix à travers la Révélation. 
On ne peut …