Sur la commémoration du sacrifice d'Abraham (PSL)


La journée Arafah - Bonne soirée et méditation


Les journées particulières marquent notre état d’esprit et éveillent en nous les souvenirs du passé à la lumière du Passé. C’est plus que la Gloire de l’appartenance que l’on se remémore mais la beauté de l’unité de tous les musulmans. Nos pensées au rohingyas (musulmans de birmanie) et autres peuples dans l’épreuve.
Puisse le Très-Haut nous soulager de toutes peines et accroître nos espérances.




Sens de l’aid – commémoration du sacrifice 
(Texte écrit en 2004)

L'aid, c'est le rappel du sacrifice, celui d'Abraham (PSL) vis à vis de son fils Ismaël (PSL) car il l'a vu en songe.(L’une des directives des prophètes (PSEeux) selon un hadith (récit prophétique) c’est d’appliquer ceux qu’ils voient en songe). Derrière cela, c'est tout un enseignement parmi lequel, la notion du sacrifice, de la confiance en Dieu, du sens de l'épreuve. La viande, la chair, sont des éléments extérieurs de cette histoire. C'est la symbolique qui demeure la plus importante. 
Après avoir traversé le désert pour chercher de l'eau toujours pour son fils Ismaël étant nourrisson, en le laissant son épouse Hagger, le prophète Abraham (PSL) a obtenu une source qui coula sous leurs pieds par la grâce de Dieu. C'est une source qui coule encore jusqu'aujourd'hui intarissable (Zem Zem). 
Ce qui signifie in fine que lorsqu'on place sa confiance en Dieu, l'épreuve trouve une issue positive, puisque la bête a remplacé le fils Ismael (PSL). Ce qu'on se remémore en réalisant ce sacrifice.

Posts les plus consultés de ce blog

Un monde cosmopolite.

La place inutile de la poésie

Métaphore du poète qui renaît