La place inutile de la poésie


"Y'a-t-il  de la "place" pour la poésie aujourd'hui ? On souhaite laisser croire que la poésie dans une période "incertaine" est une activité inutile ? Alors on peut répondre "non" comme pour ne pas montrer qu'on est offusqué..."absolument pas"! je pourrais le crier !

En fait, elle est inutile dans le sens où elle ne prétend pas apporter une certaine "utilité" dans un monde déjà bien encombré technologiquement...la poésie est là non pas pour être "utile" mais pour "libérer".

Libérer" l'imagination
Libérer les rêves
Libérer les émotions...parce que toute libération est le premier chemin qui mène à la liberté.

Voilà un "but" de la poésie...ne pas chercher en avoir un absolument. L’obsession du but n'est pas dans la nature poétique. Il ne s'agit pas non plus de prôner une "désobéissance sociale" mais d'essayer de vivre en étant porté par elle.

Les sociétés qui manquent d'imaginaire sont des sociétés qui deviennent muettes. L'art emprunte ce chemin qui consiste à rêver et à faire rêver.

La poésie est un regard esthétique sur le monde.

Il ne s'agit pas de s'homogénéiser mais de s'unir dans la diversité humaine et dans l'unité de la nature au delà des frontières. 

Alors, lisez, écrivez, publiez, ne cherchez point l'utilité dans la poésie, laissez-là inutile, c'est bien là que réside l'infini rayon de sa portée.

Texte écrit en 2014. - MB

Posts les plus consultés de ce blog

Un monde cosmopolite.

Métaphore du poète qui renaît