La "connaissance", capital immatériel


Nous avons pris l’habitude dans notre quotidien, de donner un droit à « chaque chose » : le travail, le loisir, l’information, etc. La “connaissance”, comme capital immatériel, permet sans cesse d’explorer sans cesse l’infini. De ce fait, elle ne peut être caduque puisqu’elle se nourrit, de l’humain, de la nature, de la réflexion.

Nous remarquons que les civilisations qui ont construit ces trente dernières années sur de la connaissance, comme programme éducatif, se sont très vite développées économiquement, culturellement. C’est le cas d'un pays comme le japon, qui a investis dans les brevets, dans les années quatre-vingt ou la chine dans les années quatre-vingt dix.

Dans le monde de l’entreprise, le marketing, le web, ont donné des google, des yahoo, et toute une économie numérique qui a vu le jour depuis quelques temps (digitalisation, data clients, etc, etc..)

Malgré tout, ce capital immatériel, doit prendre une « direction ».
Il doit permettre de produire dans le réel.
Produire des biens tangibles, ou ne serait-ce que de la "nourriture", indispensable à la vie. L’idée, philosophiquement doit se transformer en matière, pour exister dans le réel.
Pour quelle raison à vrai dire ? Parce qu’une civilisation, en fin de compte, ce ne sont pas seulement des idées, mais aussi des Hommes, qui ont besoin de "manger", "consommer", "produire". Enfin, ce capital immatériel qu’est la connaissance, a, afin d'être efficient, besoin d’être inspiré par le cœur.

La connaissance envisagée comme une « data », est un rapport purement matérialiste au monde. Un rapport où toute connaissance n’est qu’une information, une idée, ou une pensée qui serait suspendue dans le néant n'a-t-elle pas ses limites ?

La connaissance a besoin, pour produire le meilleur, d’être portée par des idéaux. Ces idéaux émanent de l’esprit humain, la beauté, la sensibilité, l’équité,… qui sont des valeurs nobles qui résident dans l'Humain !

Cette dimension originelle du cœur est essentielle pour réaliser une civilisation prospère. Une civilisation qui soit à la fois productive mais aussi, éclairée par une certaine forme de générosité collective et de bienfaisance morale.

Mbo

Posts les plus consultés de ce blog

La place inutile - notes

Métaphore du poète qui renaît

La formule secrète de l'art - Notes