La connaissance est un "tout"


Dé-compartimenter les sphères de connaissances entre-elles, permet d’obtenir une vue globale. Les "anciens" avaient l’habitude de rechercher les connaissances, mais le Savoir était un. Il englobait à la fois, celui de la raison, comme celui du cœur, celui de l’intellect, comme celui de l’esprit.
A l’image du vase communiquant, les connaissances inter-reliées, nous permettent d’avoir une compréhension plus complète, plus précises des phénomènes et des sociétés. En conséquence, les solutions s’y dégagent avec plus de pertinence et d’aboutissement.

Pour clarifier la vue, une analyse du monde ne doit pas être trop rationnelle, elle deviendrait rationaliste. Une analyse qui intègre la vue de l’esprit, du cœur, élargit le champ des interprétations.

On peut dire que sur le plan théorique, nous avons la nécessité de faire évoluer notre regard afin que sur le plan pratique, chacun puisse réaliser un impact sur le réel.

Cette ère nouvelle redonne la place à l’individu libre. Un individu libre au sein de sa tribu, et qui à partir d’elle, avec son savoir-faire va dialoguer avec les autres.

Mbo.

Posts les plus consultés de ce blog

La place inutile - notes

Changer - Evolution systémique du mode de gouvernance

Métaphore du poète qui renaît