02 mars 2014

Le sens de l'imaginaire


L'imaginaire nécessite un peu de ""casser quelques fausses barrières ""pour laisser éclore la métaphore.
L'imaginaire introduite dans le chemin d'une quête personnelle (et collective sur le plan de la société) permet de se réaliser. C'est une faculté de l'Homme qui lui permet de construire des repères dans l'espace et dans le temps. Il s'agit en quelque sorte d'un type de déplacement à peine contrôlé de l'esprit. 
Lorsque nous imaginons, nous ouvrons la porte au rêve. (au sens de la rêverie comme processus de pensée). Nous ornons notre quotidien de regards nouveaux. Une pensée équilibrée semble avoir besoin de l'imaginaire. Peut-être afin de trouver des solutions lorsqu'on on est en quête de quelque chose? d'idées neuves? ou bien simplement de mieux connaître une part invisible de ce qui nous habite? 

Elle façonne en tout cas de la poésie bien-sûr, mais aussi de la peinture, de l'Art en général, et ce, quelque soit le support technique.  
Cette faculté importante ne nous permettrait-elle pas de mieux explorer l'étendue de notre pensée ?
Comme toute chose qui a besoin d'orientation, un imaginaire "orienté", "travaillé", "concrétisé" offre de l'art, un pan de l'existant qui se dévoile. Il vient nous surprendre et nous élever. Parfois, l'imaginaire débordant a besoin de sens, d'une direction, d'une orientation, pour retrouver cet équilibre dans notre vie et dans notre quotidien.

Mbo.