Articles

Affichage des articles du août, 2009

Se souvenir dans l'oubli.

Image
Apprendre à se souvenir dans l’oubli
La lumière de l’enfance
Se forger à l’épreuve et les épines,
Puis récolter l’amour, la foi et l’aisance.

Apprendre à se souvenir dans l’oubli
Pour s’imbiber de la science
La science des grâces de minuit
Celle qui démasque les nuisances.

Apprendre à se souvenir dans l’oubli
Faire de son cœur une province au cœur d’une ville
Absorber les chocs et les bruits
Avec la nature, la tendresse et le sens.

Apprendre à se souvenir dans l’oubli
Pour être plus fort que l’absence
Transformer les doutes et l’ennui
En amour, vertu et patience.

Nature soluble

Image
Il y'a dans la nature le miroir de notre nature
Les arbres, le vent, les nuages, les montagnes
Tirent en silence de ma mémoire une histoire commune
Mes bras enfilent les graviers et mes jambes les calanques
Mes réponses de doutes deviennent limpides au reflet des eaux.

Il y'a dans la nature le miroir de notre nature
Des signes profonds qui dénouent la tortuosité
De la caverne de nos esprits.

Il y'a l'esprit des champs,
L'esprit des hommes, des êtres au sang animés
Des bruits assourdissants derriere les silences les plus purs!
Il y'a la vie secrète de l'histoire des villages dévastés
Ou renouvelés.
Parce que simplement les âmes cherchent leur souffle de vie
Dans les plantes, les ruisseaux
Et les étangs illuminés par les chants célestes.

Un monde cosmopolite.

Image
Etre « multiculturel » ou « cosmopolite » est souvent utilisé comme terme, mais le sens possède une dimension bien plus profonde. Mais que cela signifie-il ?
La question est autant dire d'actualité car tous les jours nous traçons notre avenir selon un idéal et des objectifs issus de notre histoire et de notre identité. Que se passe t-il lorsque cette identité n’est plus figée et n’est pas « une », mais plusieurs ?
A l’époque, nos grands parents vivaient dans des espaces où ils côtoyaient des gens qui les ressemblaient plus où moins. Leur mentalité était plus ou moins proche. Les codes de pensées, du langage, du vêtement, et de l'éducation changeaient très peu. Issus d’une génération dont les parents ont immigré, voyagé, exilé, pour différentes raisons, nous avons remarqué que notre identité était différente et évoluait différemment et plus rapidement encore de celle de la leur. Elle n'était plus une "homogène" mais "multiple".
Vivant dans une société po…

Les moines Zen...

Image
Les moines zen, quand ils veulent méditer, s'assoient devant un rocher : "Maintenant, je vais attendre que ce rocher grandisse un peu", pensent-ils.Le maître dit : " Tout autour de nous, change sans cesse. Chaque jour, le Soleil illumine un monde nouveau. Ce que nous appelons routine est rempli d'occasions nouvelles, mais nous ne savons pas voir que chaque jour est différent du précédent." Aujourd'hui, quelque part, un trésor vous attend. Ce peut être un petit sourire, ce peut être une grande conquête, peu importe. La vie est faite de petits et de grands miracles. Rien n'est ennuyeux, car tout change constamment.L'ennui n'est pas dans le monde, mais dans la manière dont nous voyons le monde. "

Extrait de "Maktub"
Paulo Coelho
http://www.paulocoelho.com/

Nouveau roman ! l'Inconsciencieux

Image
Nouveau : à découvrir!
"William Blondel propose une fiction loufoque, aussi drôle que bien sentie. A mi chemin entre comédie et satire, L’inconsciencieux est un premier roman placé sous le signe de l’humour anglais et du nonsense. Dans un style léger, il y aborde certains thèmes qui lui sont chers : le monde du travail et ses paradoxes, le passage à l’âge adulte, les questions identitaires, et l’instant furtif où l’on peut décider de changer de vie. Avec une palette de personnages tous plus absurdement réalistes les uns que les autres, il surprend son lecteur à chaque page. Un roman charmant et plein d’esprit qui donne le sourire. Il vit actuellement en banlieue parisienne avec sa femme et son tout jeune fils.

Résumé : Jinn est tête en l’air et constamment sans argent. Jeune français d’origine japonaise, à l’aube de la trentaine et en quête d’identité, il se demande s’il ne ferait pas mieux de tout laisser tomber et repartir à zéro… De Paris à Tokyo en passant par Barcelone et les …