Mémorial


Mémorial
Un signe dans l'univers éclabousse mon repère
C'est le père de mon père de lui je recueille
Une parole transmise, ce rêve sans sommeil
Respire la sagesse, ou parfum de l'éternité.

Je marche vers l'exigence jusqu'à la découverte
Que tout ce que j'ai choisis n'est en fait
Un plan harmonieux, fait de chair et d'amour
Ces mots de ce poème ailleurs furent déjà écrit

Je me vois dans cet étang où tout instant coule
Dans mes veines je recherche cette histoire inconnue
Ce destin que j'accomplis sous l'oeil de l'Omniscient
De mon oeil intérieur, mon coeur s'ébaït

J'apprends tous les jours désormais la leçon
Qu'un être de passage doit vivre de raison
Comprendre son âme, et pardonner sans façon
La liberté et la joie s'obtiennent au bout de sacrifices

Moi le fils de mon père, de mon grand-père
D'une tradition historique, culturelle, puis humaine
Je vis un temps où la mémoire se disperse
Pour cela, j'écris mon passé, en demeurant pensant

Un signe dans l'univers éclabousse mes repères
C'est le père de mon père de lui je recueille
Une parole transmise, ce rêve sans sommeil
Respire la sagesse, ce parfum de l'éternité.

Extrait du recueil "Aux sources" - 2009

Posts les plus consultés de ce blog

Un monde cosmopolite.

La place inutile de la poésie

Métaphore du poète qui renaît