Articles

Affichage des articles du janvier, 2009

"Aux Sources" (La préface).

Image
"L’intitulé de ce recueil, "Aux sources", fait référence à la nouvelle étape qu’a franchi Mohamed Ben Ouirane, celle de l’entrée d’un âge où demain c’est aujourd’hui, où hagard nous accueillons cette nouvelle que dans cette vie nous serons acteur ou nous le serons pas.
L’expérience de Mohamed Ben Ouirane, cet enfant qui a grandit dans l’univers à la fois mystérieux et si chaleureux de la Côte d’Ivoire, de parents tunisiens et qui s’exprime dans la langue de Molière, est telle une mosaïque qui ne cesse de se recomposer nourries et enrichies par « ses » tranches de vies à Abidjan, à Tunis et à Paris. Au confluent de ces univers, il regarde le monde dans sa complexité, à travers toutes ses dimensions et nous traduit à travers ses poèmes ses accents singuliers.

Ses poèmes ne sont pas seulement à lire, ils sont à méditer. Le propos y est volontairement intense. A la faveur des rimes un questionnement nous interpelle. Le chemin nourrit celui qui, épris d’une perspective méta…

Pensées

Pensées

Nous sommes des petites pensées
Ouvertes sur le monde extérieur

Nous sommes des moments de joies
Qui s'écrivent dans la mémoire

Nous sommes des illusions vivantes
Qui font semblant d'exister dans l'espoir

Nous sommes des regards perdus
Dans la grandeur de ce qui nous dépasse

Nous sommes de petites pensées
Que la vie transforme en paroles
Recueil : "A dos l'essence"

Hommage à Mahmoud Darwich.

Image
S’envolent les colombes
S’envolent les colombes
S’envolent les colombes

Se posent les colombes
Prépare-moi la terre, que je me repose
Car je t’aime jusqu’à l’épuisement
Ton matin est un fruit offert aux chansons
Et ce soir est d’or
Nous nous appartenons lorsque l’ombre rejoint son ombre dans le marbre
Je ressemble à moi-même lorsque je me suspends Au cou qui ne s’abandonne qu’aux étreintes des nuages
Tu es l’air se dénudant devant moi comme les larmes du raisin
L’origine de l’espèce des vagues quand elles s’agrippent au rivage
Et s’expatrient Je t’aime, toi le commencement de mon âme, toi la fin

S’envolent les colombes
Se posent les colombes

Mon aimé et moi sommes deux voix en une seule lèvre
Moi, j’appartiens à mon aimé et mon aimé est à son étoile errante
Nous entrons dans le rêve mais il s’attarde pour se dérober à notre vue
Et quand mon aimé s’endort je me réveille pour protéger la rêve de ce qu’il voit
J’éloigne de lui les nuits qui ont passé avant notre rencontre
De mes propres ma…

"Salon des Littératures africaines écrites et orales en Belgique"

Image
Regards interculturels : auteurs Africains – lecteurs belges
Date : Du 05 au 07 février 2009 à Bruxelles

Le salon des littératures africaines en Belgique (écrites et orales) réunira, à Bruxelles, pendant deux jours, des éditeurs et auteurs pour présenter aux lecteurs belges, les écrits d'Afrique par des Africains. Des auteurs d'origine africaine résidant en Belgique et dans d'autres pays de l'Union européenne vont parler de leurs œuvres au public belge. Il y aura aussi des livres venant de l'Afrique ou dont les auteurs habitent en Afrique. Les livres sont regroupés dans 6 collections suivantes : Romans et récits , Bandes dessinées , Livres pour enfants , Essais , Langues africaines et Manuels scolaires.


Lieu : Chaussée de Wavre n°78 / 1050 Bruxelles

Entre le ciel et l'écorce

Image
Entre le ciel et l'écorce des yeux
Des larmes coulent en silence
Prenant avec eux un arche de feu
Y puisant une nouvelle science

Entre le bleu des écumes et le rêve
Mon coeur s'élève
Cherchant la soif salée d'une nouvelle A la surface du ciel

Au regard de ces jardins de myrtilles
La lumière dorée et une petite comptine
Offre au parfum de mon thé
Le souvenir de l'éden

La nuit est un espace de vie
Où les âmes scintillent
Sur les étoiles écrit salam
Sous un champ de laine

Je redescends vers la terre
Epluche l'instant d'une prière
Au regard des saisons
Je redécouvre le présent...