Palabres..


Rarement un soleil ne vient éclairer mon âme
Sans que le souvenir ne vienne me frôler.

C’est par le désert que l’on apprend à distinguer
Les formes.

***

Et le temps nous anime
Et le temps nous émeut
A chaque clignement de l'œil
Le passé se meut.

***

A méditer chaque syllabe
Les mots n'ont plus de cimes.


Posts les plus consultés de ce blog

La place inutile - notes

Métaphore du poète qui renaît

La formule secrète de l'art - Notes